La kermesse

Qui dit kermesse dit fin de semaine, donc fin de la première semaine de colonie !

Eh oui, la première colonie est finie. On est fiers de nous parce qu’au milieu des fous rire, des éclats de joie on en aura bavé. Fiers d’avoir apporté autant de joie sur des visages enfantin qui ne connaissent rien à part le travail dans la rue. Fiers d’avoir réussi à s’occuper d’enfants alors que certains n’ont même pas de frères et sœur. Fiers de pouvoir dire « oui, nous l’avons fait jusqu’au bout ».

La matiné a commencé par une messe, de 10h à 12h, avec les tous les enfants et les parents qui pouvaient être là. Puis un spectacle de cirque a été présentés au enfants. Et puis les danses que nous avions préparés la semaine ont étés montrées.

SDC10474.jpg

SDC10490
Le cirque

IMG_3112

P1170698

KERMESSE 1 (9)

KERMESSE 1 (10)

KERMESSE 1 (24)
La danse des animateurs
IMG_3246.jpg
Et enfin…tout le groupe au complet !

L’après-midi c’est terminé avec les stands de jeux que nous avions crées !

La journée c’est terminée avec des larmes, beaucoup d’enfants n’allaient pas revenir la deuxième semaine…

Publicités

Le centre de l’Espérance

Bonjour !

En début de semaine (mardi et mercredi), j’ai été en charge des T1 à l’EPP. Hier et aujourd’hui j’ai eu un nouveau groupe dans un nouvel endroit.

21 enfants de 13 à 17 ans au centre de l’Espérence, un centre de redressement pour mineurs. Nous n’étions que 4 à pouvoir y aller : 2 français et 2 malgaches. Les adultes nous avaient prévenus que ce n’est pas « beau » à voir, que l’on sera sûrement choqués de leurs conditions de vie…Mais c’est vraiment abominable. Quand nous sommes arrivés certains étaient encore dans leurs chambres fermées avec des cadenas et des barreaux.

Malgré ça les enfants ont une énorme joie de vivre, ils s’amusent avec rien et c’est beau à voir. Pendant 2 jours nous leurs avons apporté des jeux, des histoires…mais au final, ce sont eux qui nous ont transmis quelque chose d’encore plus important. Et on ne pourra jamais les remercier assez pour cela.

Pour aller au centre nous prenons les bus de ville, des vans. Je n’ai jamais été aussi serrée je crois, et pourtant ça ne gène personne. Les gens sont très ouvert d’ailleurs. Mon voisin m’a parlé tout le trajet, me posant des questions sur la colonie, si j’aimais…

Bus 2
Je vous laisse compter combien nous sommes !

Une fois la journée terminée nous sommes rentrés au foyer pour préparer la kermesse du lendemain, qui signe la fin de la première journée !

À très vite !